Les Souterrains

Mis à jour : juin 4

Souterrain des Taillades


Le souterrain des Taillades on creusa 12 puits éloignés de 250 mètres environ les un des autres. Le creusement fut commencé dans le mois de janvier 1839.

Les puits 1, 2 et 3 .De graves difficultés d'exécution que ce souterrain a présentées jusqu'à son entier achèvement.

Il n'en fut pas de même aux puits 7, 8, et 10.

Malgré des difficultés sans nombre, on termina en 1839 et 1840 les puits 1, 6, 8, 9, 11, et 12.

Travaux de réparation dans le puits des Taillades , 80 mètres de profondeur

On reconnait M. Osmont et M. Mestérino à gauche de la première photo.


La sécurité était dérisoire à l'époque !


Archive M.Vigne A.

Souterrain de l'Arbois


La tranchée d'Arbois, placée entre les souterrains d'arbois et de l'Assasssin, fut entreprise dans le mois de juillet 1839 et continuée jusqu'à la fin septembre 1842.


Souterrain de l'Assassin


Le souterrain de l'assassin perce le chaînon secondaire qui, dans la chaine de l'Etoile, se dirige du plateau de la Viste vers Vitrolles, en courant du sud au nord, la longueur de ce souterrain étant de 3, 473m 75c on creusa, pour son ouverture, douze puits d'extraction espacés moyennement de 265mètres environ. Ces puits furent commencés en novembre 1883 et terminés dans le courant de l'année 1839.


Les puits 1.2.3.4 et 5 sont tous creusé entre février 1842 et mers 1842 dans un calcaire compact très dur, qui soutient parfaitement sans maçonnerie.


Le puits 6 est ouvert le 19 octobre 1841 dans un poudingue à gros grains recélant quelques sources.


Dans le puits 7, fut ouvert le 19 octobre 1841 on rencontrera une argile calcaire rouge très solide mais qui se d'délitait rapidement au contact de l'air.


Le puits 8, fut creusé en septembre 1839 dans un calcaire un peu argileux et les parois se soutinrent sans revêtement.


Le puits 9, fut commencée en septembre 1839 se trouva placé dans un calcaire compact et le fonçage de ce puits ne rencontra aucun obstacle.


Le puits 10 , ouvert aussi dans le calcaire compact s'et it opéré s ns difficulté jusqu'au niveau de la voute de la galerie. On rencontrât une nappe d'eau qu'il fut impossible d'épuiser avec un manégé. On décida à la fin de l'année 1840 à y placer une machine à vapeur et une pompe.


Enfin les puits 11 et 12 furent creusé en 1842 dans un calcaire compact et ne présentèrent aucune difficulté.


Souterrain de Notre Dame


Le souterrain de Notre Dame perce le chainon secondaire qui, dans la chaîne de l'Etoile, se dirige du plateau de la Viste vers les Martigues, en courant de l'est à l'ouest. Sur sa longueur totale de 3.491m. 60c on avait creusé 12 puits.


Le plus grand nombre des puits du souterrain de Notre dame fut commencé en novembre 1838 et terminé successivement pendant les année 1839,1840, et 1841.


Le puits N°1 fus ouvert en 1838dans un calcaire noir s'éboula au commencement il fallut le soutenir sur une partie de la hauteur.


Les puits 1, 2, 3, et 4 furent creusé dans un calcaire compact, les eaux pluviales envahirent pendant l'hiver de 1839.


Le puit N° 5, ouvert en 1845 en partie dans un calcaire argileux, après creusement ce puit donna une assez grande quantité d'eau.


Les puits 6, 8, 9, 10, 11, et 12 furent fut ouvert en 1839 tous creusés dans des calcaires et des poudingues argileux, il fallut les maçonner sur une grande partie de leur hauteur.


Le puits N° 7,fut commencé en 1839 et fut maçonné que sur une faible longueur à son couronnement.


Le souterrain de Notre Dame fut attaqué à son entrée au commencement de 1842 on rencontra de grandes difficultés. Des sources assez abondantes avaient leurs cours entre les couches. Il fallut que les sources d'une abondance incroyable vinssent paralyser les travaux des le commencement de l'année 1841.