Machines élévatoire, Roue à Aube, Turbines, pompes

Mis à jour : mai 14

Usine Elévatoire des Giraudets

Pompes turbine Francis en chambre d'eau

A la sortie du souterrain des Giraudets, est équipée d'une chute avec un barrage. L'eau passe dans des bassins filtrants système Chabal puis reprise par trois groupes élévatoires dont un dessert une partie du quartier nord de St. Antoine, et les deux autres la Ville de Gardanne et des communes voisines.




1921 - Station élévatoire de Montolivet Pompe piston

1926 - Machine élévatoire de Bois Luzy

1927 - Machine de la Grotte Rolland

1938 - Station de la Demande Aubagne

1923 - Usine élévatoire de la Cayolle

1930 - Usine élévatoire Tse de la Figonne

? - Machine élévatoire de la Panouse

1921 - Machine élévatoire de St Julien

1904 - Station élévatoire de la Marionne

1901 - Machine élévatoire à Eoures

1933 - Machine de la Malette

1933 - Baumillons

1933 - Septemes

1941 - Usine élévatoire de la Panouse

1909 - La Gavotte Roue Sagebien

1889 - Moulin du Diable Turbine Girard

1897 - Septemes Tubine Girard pompe Darblay

Elévation des eaux de Saint Antoine


En 1860 le Belier hydraulique de saint Antoine chute d'eau 6m60

Turbine GIRARD Axe horizontal a admission partielle

( Elévation des eaux de Saint Antoine).

La Viste Turbine Banki, Pompe Robatel Bouffard

http://www.hydroroues.fr/Bkturb1.htm1925

1889 - La Malette Turbine Girard chute 19m55 75 l/s

1892 - Giraudy Roue Hydraulique 40 l/s

1902 - Montolivet Turbine Girard

1902 - Bois Luzy Pompe Worthington

1928 - Local machine du MERLAN

Turbine Darblay Girard à injection part axe horizontal hauteur de chute, pompe à piston Girard vitesse 50 t / m conduite de 0.600 chute de 9m 400 l /s.




1928 - Collet redon Gombert Deux béliers hydraulique

Bon rencontre (allauch) 3 beliers


1860/1928 - Belle vue 2 beliers

1856 / 1912 - Beaumont / Saint Julien

Mr GIRARD ingénieur mécanicien très connu. L’emplacement occupé par la Turbine appartenait à Mr MEIFFREDY. Cette turbine alimentée le bas plateau de St Julien et le Village ayant une superficie d’environs de 20 hectares.

1856 La turbine de St. Julien été sur la dérivation de St. Barnabé construite en . Les premier souscripteur on reçu les Eaux en juin 1856.

Pompe bello, réduc. par courroie et engrenages


1932 - La Figonne Turbine axe horiz. débit 100l haut.10m85 conduite de 0.500, pompe Wauquier 45 t/m 14 cv

1864 / 1883 - La Marionne

Roue à godet de 8m de diamètre largeur 6m vol. moteur 650 l/s transmission par engrenage. Deux pompes à pistons en parallèle.


Entraînement par une turbine PELTON réducteur de vitesse



La première machine avait été construite par Mr THESSE mécanicien constructeur à Marseille.

Le devis avait été fait par Mr GLEIZE Godefroid alors chef de section plus tard Directeur du Canal. La machine fut installée en 1863. Les premiers souscripteurs reçurent les Eaux le 1 juillet 1864. Le moteur hydraulique a un diamètre de 8 mètres. La chute est de 8 mètre 50 centimètres. La durée de la première machine à été de 20 ans placée en 1863 elle a été remplacée en 1883. La nouvelle machine a été construite dans les atelier de Mr FERAY et Cgne. Constructeur mécanicien à Essonne (Seine/Oise) la mise en marche fut le 1 avril 1883. Cette machine alimente le haut plateau de la Marionne et de St. Julien ayant une étendue de quatre cent vingt cinq hectares et formant la première circonscription de la distribution des Eaux continues Extrait notice sur le CANAL de Marseille en généra l et sur la 5 ème Section en particulier Direction du canal de Marseille 1887

Ancienne machine d'Allauch Turbine transmission par engrenages. Pompe à piston à 3 corps dont 2 seulement utilisés

1925 - La Barasse Turbine Camille Dumont utilisant un chute de 18m par conduite de 0.600 170 l/s actionnant par courroie avec enrouleur une pompe centrifuge Daubron.

1934 - La Crotonne

Turbine Dumont utilisant une chute de 1m50. Pompe Wauquier

1912 - Les Trois Ponts

Turbine Dumont chute 4m80 42 l/s.

? - La Panouse ou le Cabot

Roue à axe horizontale Girard conduite d'amenée en 0.500, pompe à piston Barblay Girard chute 13.60. Machine De la Gouffonne

La machine de Gouffonne date de 1859. Elle a été construite par les ateliers des forges est chantiers de la Méditerranée. Les premiers souscripteurs ont reçus les Eaux en juin 1859. Situé sur la dérivation de St. Loup à la mer au quartier de Mazargues, cette machine alimentée le quartier de la Gouffonne.

1880 - Machine de Morgiou

La petite machine de Morgiou date de .Elle à été construite par Monsieur Falguiere Turbine à axe vertical Françis, chute de 2m 250 l/s

1924 - La Cayolle Roue axe horizontal, chute de 8m50 et conduite de 0.600- 200l/s ,pompe à piston Barblay

1922 - La Treille

Turbine à axe vertical chute 0m92, 600 l/s entrainant par envoi avec engrenages conique une pompe Wauquier.


LE BÉLIER HYDRAULIQUE

L’idée du BELIER HYDROLIQUE est attribuée à un horloger anglais, WITEHURST en 1772. Toutefois ce premier modèle était commandé manuellement, par ouverture puis fermeture d’un robinet.


C’est bien Joseph Montgolfier qui mit au point le premier bélier entièrement automatique. Cette machine permet de monter de l’eau à plusieurs mètre de hauteur, en utilisant, tout simplement, l’énergie cinétique du liquide en mouvement. Demandant très peu d’entretien, facile à installer, elle a connu un grand succès entre 1870 et 1900. A une époque ou la distribution d’eau n’existait pas, le bélier hydraulique, permettait, à partir d’une réserve constituée sous les toits, d’établir un dispositif de distribution, par gravité, dans toute la maison. C’est ainsi qu’à Lunas le château et la maison Mialane avaient l’eau "COURANTE". Ces béliers poursuivront leur activité jusqu’à la création du réseau d’adduction d’eau dans le village vers les année 1950.

LA MIRABELLE

l'Engrenage en chevron est de conception Citroën

BELIER DE CHATEAU GOMBERT

LES ROUES À AUBE

Château Gombert (photos des Gombertois) Roue a aube de la Clair

Les Gavots (Aubagne)

Aubagne machine des Gavots Roue poncelet chute 0m30 150 l/s. pompe verticale







Extrait Annales de Haute PROVENCE Volume 8 dans les années 1800 il y avait des chutes d'eau servant de force motrice à de nombreuses usines, celle-ci sont au nombre de 90 pour le Canal de Marseille

La Machine Elévatoire du quartier des BLACASSINS

faisait monter l'eau jusqu'au village d'Allauch, inauguration par le Dr CHEVILLON en 1887

Archive Sem