Contrôleur de rondes

Mis à jour : juin 9

Description du contrôleur de rondes de M. Collin.

Il se compose de deux parties distinctes: 1° d'un chronomètre; 2° d'un certain nombre de boîtes en fonte.

La figure 1 donne une vue à grandeur d'exécution de ces boites en fonte A, que l'on place dans un mur ou autrement, à chacun des postes que l'on tient à faire visiter par le veilleur.

Chacune de ces boîtes renferme un poinçon a, dont chacun se termine par une lettre différente. Les boîtes sont munies d'une porte B, destinée à mettre le poinçon à l'abri des atteintes de toute nature pendant le jour. Le garde de nuit ouvre ces portes à la première ronde et les referme à la dernière.

Le chronomètre est représenté, fig. 2 et 3, en plan et élévation lorsqu'il est fermé; ainsi que cela doit toujours être lorsqu'il est entre les mains des veilleurs. On ouvre la boîte de cet instrument au moyen d'une serrure à secret b saillant du côté de la poignée en cuir c; on y visse le bout dune clé spéciale jusqu'à ce qu'on sente un arrêt, ensuite on prend la poignée d'une main et de l'autre on tourne de gauche à droite pour dégager un ajustement à baïonnette; ce qui permet, en tirant, de séparer le couvercle du fond, et met le cadran à découvert. Le chronomètre ouvert, on peut le remonter et fixer sur le cadran un papier disposé à cet effet, et représenté fig. 4 et sur ses deux faces. On place ce papier de façon à ce que l'index, fait sur le bord de la boîte, indique l'heure qu'il est à l'instant où Ton opère. Le chronomètre étant refermé, remonté et muni d'un papier neuf, peut être confié au garde de nuit. Les heures seront indiquées par les chiffres que l'on apercevra au travers de l'ouverture d fermée par un verre. Lorsqu'il arrivera au premier poste, l'ouvrier devra saisir l'instrument par la poignée c c, en plaçant l'ouverture circulaire d dans le bas, et dans le haut la fente munie d'un rebord en caoutchouc e. 11 entrera ensuite l'appareil dans la boîte en fonte, en ayant soin que les goupilles ff, qui se trouvent à la surface du cylindre, s'engagent dans les rainures yg pratiquées ad hoc dans la fente de la boîte, Qg. 1. II faudra presser le chronomètre contre le fond, afin que la lettre poinçon a s'imprime sur le cadran de papier, sous lequel nous devons ajouter que l'on a préalablement placé un papier à décalquer.

A chaque poste la manœuvre sera à répéter. A la fin de la ronde le mot entier de convention sera imprimé

ainsi que l'indique la fig. 5 pour le mot indispensable représentant 12 postes. Autant il y aura de rondes, autant de fois le mot sera imprimé.

Les lettres ne seront pas sur la même ligne, si la ronde n'a pas lieu dans l'ordre voulu.

Nous ajouterons que le prix d'un contrôleur Wagner est de 100 fr. pour le chronomètre, et de 12 fr. pour chaque boîte à poinçon; ainsi, pour 12 postes, la dépense à faire serait d'environ 20 francs pour chacun.



Lambesc


La partie Horloge La partie intérieure La partie façade


Photo Bassin de St. Christophe



Archive jac